• Déjeuner avec la panthère

    Aujourd'hui, déjeuner avec la panthère. Aucune intention a priori de la séduire physiquement. D'ailleurs, je n'ai fait aucun effort particulier... Seul un souhait de développer une complicité amicale et cérébrale.

    Rdv prévu pour 12 h 00. 11 h 55 : arrivée d'Ittou. 12 h 15 : inquiétude, pas de panthère en vue ! Plusieurs contacts tél. : répondeur. Comme d'hab., je ne laisse pas de msg . Alors là, deux hypothèses : tu m'as offert un lapin (j'y crois pas) ; tu es dans le Tub (plus probable).

    12 h 25 : sur le trottoir d'en face, longue crinière de lionne en vue agrémentée de lunettes noires ! Tiens, tiens ! Traversée de la rue. « Abordage » courtois : bingo ! Tu me fais des excuses. Tu ne m'en aurais pas faites, je t'aurais pardonner de toute façon. La panthère noire, non-parisienne, a toujours du mal à évaluer les temps de transport. Et puis, « j'aurais dû te prévenir, je suis toujours en retard ».

    Tous premiers contacts sympas.

    Je suis un tantinet intimidé d'être passé de l'autre coté, bien que j'en ai pris l'initiative. Alors, Ittou, mon grand, tu assumes !

    Resto calme, poutres apparentes que tu apprécies.

    La panthère ? Belle jeune femme, très féminine, allure décontractée. Visage de poupée poupin (si, si, je trouve !). Jupe longue, bottes noires (je crois), peu de bijoux, maquillage discret, parfum que j'apprécie. Alors que, pour moi, elles sont un atout de féminité que je regarde après les yeux et bien avant le reste, je n'ai pas fait attention à tes mains. Suis frustré ! Regard. Ah, ce regard qui, parfois, par certains plissements des paupières (surtout ta paupière droite), me rappelle ELLE. Et puis, sincèrement, je ne vois aucun problème de poids. Alors que, dans tes posts, tu te plaints parfois de tes  fesses, je ne me rappelle pas y avoir posé mes yeux ... Etonnant, non ?

    Qu'est-ce-que tu manges lentement, tu me rappelles moi dans mes premières années à Paris !

    Sujets de discussion : 1) la panthère : ses hommes, ses amours, sa vie, et plus... ; 2) Ittou : mes femmes, mes amours, ma vie, mes conseils de discrétion à une blogglandeuse, et plus... ; 3) BloggLand (vous) : en toute discrétion. Bon, j'en oublie peut-être, mais involontairement.

    Tu es bavarde et j'apprécie les femmes bavardes. Et je te trouve plus réservée face à moi que sur ton Blog (je pense que ta réserve provient du fait qu'il s'agit de notre première rencontre). Et, surtout, pour une panthère, tu ne rugis ni ne mors.

    Une heure trois quart plus tard, fin du repas. Déjà ! Eh oui, déjà ! Malheureusement ! Alors que la discussion ne fait que commencer. Début de complicité ?

    Adorable rencontre. Baptisée par la serveuse (eau de la carafe versée sur ta jupe !), rires !

    Petite promenade digestive sur le quai avec vue appréciée sur un des monuments les plus célèbres de Paris. Bateaux-mouche, touristes. Séparation programmée dans une rue parisienne connue notamment des étudiants : je ne me retourne pas, volontairement. Tristesse...

    Rencontre à poursuivre.

    A bientôt, belle et adorable panthère.


  • Commentaires

    1
    Khalya
    Mercredi 4 Mai 2005 à 10:23
    Hihiihihi
    Ca fait tout drole de se voir "postée". Faut que je te poste aussi. Je suppose que tu as voulu dire visage de poupée parce que poupin ça veut dire bien joufflu rire (hein c'est que tu voulais dire hein? allez!! rire) J'adore ton post! Bisous doux de la panthère
    2
    Timounch
    Mercredi 4 Mai 2005 à 10:30
    Rhooo
    C'est chouette ça.. Je savais qu'elle plairait.. Sacrée nana.. Bisous vous deux.. Sourire complice
    3
    Khalya
    Lundi 9 Mai 2005 à 15:19
    Tu n'as pas vu mon popotin???
    Pourtant il prend de la place!! rire. Merci aussi pour le parfum. J'adore qu'on me dise que je sens bon :D
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :